BEGOOD ALG

Récoltant et transformateur d'algues alimentaires 

-   À PROPOS  -

Chez Begood Alg, nous vous proposons uniquement nos récoltes, transformées par nos soins, pas d'intermédiaire pour être garant d'une qualité de produit dans le respect du biotope.

DSC_6641_edited.jpg
article1.JPG
hm.jpg

Pays Bigouden

De l'engrais, au bois de chauffage en passant par la production de soude, les utilisations des algues ont été multiples sur nos terres.

Aujourd'hui en Finistère on continue à évoluer, toujours tourné vers la mer et ses ressources renouvelables incroyables !

Zone de pêche historique

Anciennement Cap Caval, cette aire culturelle entre la mer Baltique et le golfe de Gascogne a connu un grand essor grâce à la pêche.

Mais le ramassage du goémon est aussi une tradition ancienne du coin.

Saisons et zones

bateau1.png

Chaque algue a sa saison, les premières espèces que nous allons récolter sont le kombu royal en mars puis le haricot de mer au début du printemps.

Le mois de mai est le mois idéal pour profiter d'une diversité d'algues adultes et jeunes à la fois ! Et c'est aussi le mois le plus intense pour Begood Alg

Après avoir prospecté l'évolution de chaque espèce d'algue, nous sélectionnons les lieux de récoltes idéales pour préparer nos stocks.

C'est à dire :

- issues de zones de bonne qualité écologique et chimique

écartées des sources de pollution ( sorties de station d'épuration, d'élevages d'animaux, de ports, de rivières ...)

- les zones d'algues les plus riches en biomasse afin d'avoir le moins d'impact après notre passage

- au plus proche de nos ateliers de séchage afin de réduire notre empreinte carbone et nos coûts lié au transport

Et où allons nous alors? Principalement en Pays bigouden sud, de Loctudy à Penmarc'h mais aussi en Nord Finistère pour compléter certaines espèces trop peu présentes sur nos côtes.

La récolte

Ces végétaux sauvages sont :

 cueillies aux ciseaux ou couteau

afin de laisser le crampon pour permettre la repousse sur certaines espèces et d'avoir un produit sélectionné de qualité

récoltés de manière éparse 

pour assurer la meilleure recolonisation l'année suivante

vivants fixées aux rochers

afin d'assurer la fraîcheur pour l'alimentation humaine

 

récolte (2).JPG

Au rythme de la nature :

Notre emploi du temps est guidé par le cycle des marées.

En effet, le phénomène des marées est cyclique est très bien réglé, les grandes marées sont présentes environs deux fois par mois durant 4 à 6 jours, pas question de les louper.

On descend sur l'estran, cette zone entre la haute mer et la basse mer en commençant à récolter, l'horloge tourne, il ne nous reste que 3 heures pour faire nos récoltes avant que la mer remonte au gallot!

Les algues sont coupés, rincés sur place, mises en sac et remontés en haut de la grève avant d'être ramenées dans nos serres de séchage.

 

Transformation

Après rinçage à l'eau de mer si nécessaire, le séchage des algues se fait à basse température dans le noir ​grâce à des séchoirs solaires (serres horticoles) afin de ne pas altérer les vitamines.

Elles sont donc étalées une à une sur fils ou et des filets. Un nouveau tri est effectué à cette étape afin de retirer si besoin, d'autres algues indésirables ou coquillages.

Les algues après 48 à 72 heures de séchage sont ensuite ramassés au bon taux d'humidité, ni trop, ni trop peu. 

La déshydratation des aliments est un métier en soit !

En complément, une pièce fermée et équipée de déshumidificateur et de ventilation sert à compléter la bonne finition de séchage.

Conditionnées et traçées, nous pouvons maintenant les broyer, les tamiser pour en faire des paillettes ou les valoriser en tartares d'algues tous le reste de l'année.

Nos produits sont fabriqués par nos soins de manière artisanale dans notre atelier de fabrication situé à Plozévet dans le Finistère sud.

Tout est fait à la main dans notre entreprise afin de garder un oeil et un contact direct avec nos produits.

Label bio

Les algues comme beaucoup de produits agricoles peuvent être labélisées Agriculture Biologique.
Qu'elles soient issus de culture en pleine mer, en bassin à terre ou en pêche à pied (récolte d'algues sauvages), les algues sont soumises à une réglementation concernant les zones de récolte, leur pratique, leur séchage ainsi que leur transformation.

Qualité des eaux

Pour qu'une algue sauvage soit bio, elle doit être récoltée :

- soit dans une zone A du classement sanitaire des coquillages, ces résultats d'analyses sont fait pour les pêcheurs à pied et producteurs de coquillages.
Carte du classement sanitaire ici même!
Les algues ayant l'équivalence des bivalves fouisseurs, nous cueillons suivant l'actualité de ces résultats d'analyses portant sur la contamination microbiologique et chimique.

- soit dans une zone "très bonne état écologique" de l'atlas DCE réalisé par Ifremer et l'Agence de l'Eau, vous pouvez voir les détails de ses résultats en cliquant sur les différentes masses d'eaux.
Carte de l'atlas DCE ici même!

Respect des bonnes pratiques

IBB Initiative Bio Bretagne avec de nombreux acteurs de la filière algues a conçu un guide à destination des récoltants professionnels ainsi qu'aux amateurs pour respecter des principes de base de la cueillette des algues.
Guide des bonnes pratiques ici même!

Ce sont donc naturellement des principes que l'on respecte chez Begood Alg :
- respect des dates d'ouvertures pour certaines espèces et d'arrivée à maturité pour d'autres

Si vous cherchez des réponses à vos questions, n'hésitez pas à me contacter sur l'onglet Nous trouver.
Pour des conseils, des actualités et des informations utiles, consultez la page Facebook et n'hésitez pas à nous faire part de vos avis.